LA LECTURE AU QUOTIDIEN

Plus de 90% de la population lit régulièrement des journaux ou des magazines. La génération online, c’est-à-dire les 14 à 34 ans, en font partie.

Pendant leur temps libre, les Suisses utilisent les réseaux sociaux, surfent sur le web, regardent la télévision ou écoutent la radio. Mais quelle est vraiment leur activité favorite? La lecture. De journaux et de magazines, de préférence. L’utilisation des médias s’inscrit dans le quotidien des habitants de notre pays et marque les loisirs de ces derniers bien plus que toute autre activité.

Jamais encore l’utilisation des médias n’a été aussi importante. Est-ce dû au fait que l’offre médiatique est particulièrement riche? Ou y a-t-il tant de médias parce que les besoins d’information et de divertissement se sont amplifiés? Impossible de répondre à cette question. C’est l’histoire de l’œuf et de la poule.

La presse écrite demeure le média le plus utilisé.

Il est incontestable que l’offre médiatique s’est fortement développée au cours de la dernière décennie. Les mass-médias, comme par exem­ple la télévision, se fragmentent progressivement: l’on voit naître des chaînes régionales, spécialisées, de niche. En dépit de la multiplication des canaux médiatiques électroniques et malgré l’internet mobile accessible à tout instant, la presse écrite demeure le média le plus utilisé. 96,9% de la population de 14 ans et plus recourt régulièrement à la presse écrite. Celle-ci se place ainsi devant la télé­vision (83,1%) et devant internet (78,0%). Ces pourcentages élevés confirment d’ailleurs l’im­portance des médias dans le temps libre des habitants de notre pays.

LA CONSOMMATION ACCRUE PAR LA JEUNE GÉNÉRATION DE L’INTERNET SE FAIT AU DÉTRI­­MENT DES MÉDIAS TRADITIONNELS

Lorsque l’on s’intéresse plus particulièrement à la génération online, c’est-à-dire les 14 à 34 ans, internet arrive en tête comme le média le plus utilisé. Hormis cela, l’ordre entre les autres médias demeure inchangé. Avec 95,2%, l’internet se place de justesse devant la presse écrite (93,7%). Selon l’analyse média MA Strategy, l’utilisation accrue de l’internet se fait au détriment des médias traditionnels. Mais alors que la presse écrite ne perd que 3,2 points au total, la télévision recule de 6,6 points et la radio concède même 8,6 points.

Ces chiffres concernant l’utilisation des médias se basent sur l'étude MA Strategy de la REMP. Cette observation de tous les types de médias s’appuie sur le «cercle restreint des utilisateurs». Ce dernier obéit à la même définition pour chaque média, indépendamment du fait qu’il soit électronique ou non. C’est le cercle de personnes qui utilisent régulièrement le média en question. Dans le processus de planification média, MA Strategy est utilisée notamment en vue de l’établissement ou de l’évaluation de stratégies média.