L’imprimé est leader – et pour cause

Avec des recettes publicitaires de 1,536 milliard de francs, les médias imprimés représentent la catégorie de médias la plus importante en Suisse.

Selon la Fondation Statistique Suisse en Publicité, les recettes publicitaires nettes des quotidiens et périodiques représentent près de 40% des recettes publicitaires globales. Les médias en ligne et le nombre croissant de chaînes de télévision ont entraîné une concurrence exacerbée autour du franc publicitaire, une situation dont les médias imprimés souffrent le plus. Et pourtant, la presse écrite demeure la catégorie leader parmi les médias en Suisse. Avec CHF 1,536 milliard, elle réalise plus du double des recettes publicitaires de la télévision (CHF 772 millions). Cette position très forte s’explique notamment par une offre en publications particulièrement riche en Suisse, ainsi que par une focalisation thématique et géographique lors de l’investissement du franc publicitaire. La grande crédibilité dont jouit la presse écrite constitue un fondement idéal permettant à la publicité d’avoir un effet stimulant auprès de ses cibles. Les annonces de presse sont sources d’inspiration, points d’orientation et elles rendent les produits plus tangibles.

1. Créativité

Grandes ou petites, les annonces de presse sont un instrument publicitaire permettant de très nombreuses variantes, rien que grâce aux formats, couleurs et mises en page. Les contenus convainquent autant par le texte que par l’image.

2. Engagement

La lecture des journaux et périodiques est intense et fait appel à la faculté de concentration. L’attention suscitée par une publicité est donc plus profonde et plus durable sur ces supports.

3. Ciblage

Les médias imprimés permettent d’atteindre avec précision les groupes cibles définis par le marketing; les déperditions sont minimisées.

4. Capacité

Les journaux et périodiques permettent une présence publicitaire presque illimitée. Il n’y a aucune restriction par des fenêtres temporelles imposées.

5. Potentiel incitatif

La lecture d’une annonce de presse conduit souvent à d’autres activités, comme la consultation d’un site web.

6. Crédibilité

La presse écrite est le canal publicitaire jouissant du degré d’acceptation le plus élevé. La publicité dans la presse écrite n’est pas perçue comme dérangeante ni racoleuse.

7. Pénétration

Le recours aux médias imprimés permet d’obtenir rapidement un taux de pénétration élevé sur le plan local, régional et national.

8. Transparence

Les tirages et le nombre de lecteurs des publications imprimées constituent des bases fiables et stables, permettant une solide planification des mesures publicitaires.