La publicité dans les magazines a un impact puissant, précis et durable

L’exemple de l’étude intitulée «3 × 3 arguments en faveur de la presse», réalisée par la Fédération des éditeurs de presse allemands, démontre l’impact puissant, précis et durable des magazines grand public.

Les magazines restent visibles longtemps

La presse écrite jouit d’un effet de rémanence durable.

L’expérience montre que les magazines demeurent dans les foyers pendant de longues périodes, où ils sont par exemple souvent étalés sur la table basse du salon. Ce constat permet de tirer deux conclusions intéressantes en ce qui concerne les annonces publicitaires dans les magazines grand public: d’une part, ces magazines semblent être un symbole de statut social, ils incarnent une forme d’autorité sociale. Cela est très positif pour l’impact qualitatif des annonces publicitaires qu’ils contiennent.

D’autre part, les magazines offrent ainsi la possibilité de contacts supplémentaires, ce qui renforce l’impact quantitatif des annonces publicitaires.

La presse écrite génère des clics

L’annonce de presse a un impact précis parce que les magazines font converger leurs lecteurs de manière ciblée vers l’internet.

Chez les particuliers, internet joue un rôle déterminant dans beaucoup de décisions d’achat et occupe par conséquent une place très importante pour de nombreux annonceurs, en termes de marketing. A l’ère du numérique, chaque média doit être en mesure d’établir le nombre de personnes elle amène à son annonceur par le biais du digital.

En moyenne, 39% des personnes intéressées par le produit vanté par une annonce qu’ils viennent de découvrir se rendent sur le site internet du fabricant ou du produit. Les annonces dans les magazines grand public ont par conséquent un effet d’entraînement très puissant vers le web.

Concentration sur l’essentiel

La presse a un impact puissant parce que 87% des lecteurs se concentrent exclusivement sur le magazine.

Les médias sont omniprésents dans le quotidien de notre société, il n’existe que peu de moments sans leur présence – et sans la publicité qu’ils contiennent. La question est de savoir dans quelle mesure le média est utilisé de façon exclusive ou, au contraire, de manière tout à fait accessoire, en parallèle avec une autre activité.

Il existe peu de médias auxquels les gens consacrent une attention aussi soutenue qu’aux magazines: seulement 13% des personnes lisant un magazine pratiquent simultanément une autre activité; en d’autres termes, 87% des lecteurs ne font rien d’autre pendant la lecture de leur magazine, alors que ce chiffre ne se monte qu’à 49% pour les consommateurs de programmes télévisés.

La durée d’un film pour la lecture d’un magazine

La presse a un impact durable parce que les lecteurs consultent leurs magazines plusieurs fois de suite.

Celui ou celle qui lit un magazine prend son temps: il/elle le feuillettera en moyenne pendant une heure et demie.

Cela correspond à la durée moyenne d’un film, toutefois sans les interruptions publicitaires. Dans les magazines, celles-ci sont intégrées au programme.

La durée moyenne de lecture d’un magazine est équivalente à celle du visionnement d’un film: 91 minutes.

Source: AIM RFID-Kontaktstudie 2009 – 2011; base: 2309 personnes dans des foyers d’acheteurs, 13’314 contacts par magazine sur la base de 27 titres étudiés; valeur cumulée de tous les moments d’utilisation

Les magazines touchent leur cible avec précision

La presse a un impact précis parce que les magazines touchent des groupes cibles clairement définis.

La personne qui achète un produit est, dans la plupart des cas, intéressée par le groupe de produits auquel son achat peut être rattaché.

Toucher avec un maximum de précision le groupe cible constitué des personnes intéressées par le produit est par conséquent un moyen pour renforcer durablement et efficacement l’impact commercial d’une campagne.

Sur la base de plus de 380 campagnes présentées dans le suivi des marques AIM, il apparaît que la publicité dans les magazines et la publicité en ligne touchent les personnes intéressées par un produit avec 20% plus d’efficacité que la télévision.

Prime time is print time

La presse a un impact puissant parce que les lecteurs utilisent les magazines princi­palement pendant leur temps libre.

La presse a un impact durable parce que les lecteurs consultent leurs magazines plusieurs fois de suite. Les magazines accompagnent leurs lecteurs tout au long de la journée. Selon le type de magazines, ils sont lus plutôt le matin ou l’après-midi mais, dans tous les cas de figure, le soir, durant le prime time.

Les magazines sont profondément ancrés dans le quotidien de leurs lecteurs.

Les magazines accompagnent leurs lecteurs tout au long de la journée.

Source: AIM RFID-Kontaktstudie 2009 – 2011; base: 2309 personnes dans des foyers d’acheteurs, 326’454 contacts par double page sur la base de 27 titres étudiés